Codorneiro que dá codornos

Ver o tópico anterior Ver o tópico seguinte Ir em baixo

Codorneiro que dá codornos

Mensagem por Vitor mango em Sab Ago 25, 2012 4:34 am

Codorneiro que dá codornos





Publicado a 14/01/2012



11




Codorneiro em Bucos (Cabeceiras de Basto) no inverno de 2011

Preâmbulo
A minha primeira ligação a codornos é literária ou, se preferirem,
gastronómica. Na busca que tenho encetado para encontrar referências a
alimentos e a alimentação em épocas mais recuadas deparei, no Livro de
Cozinha da Infanta D. Maria, datado da primeira metade do século XVI,
com uma receita de «compota de peras ou de codornos» (LIVRO, 1986: 99).
Na altura, fiquei a pensar o que seriam ou como seriam os codornos, mas o
meu olhar foi desviado para outros termos e outras receitas, ficando os
codornos relegados para o esquecimento. Apesar de, sempre que recorria
ao livro da Infanta e me deparava com os codornos, ficar a pensar o que
seriam, como seriam…
Nas minhas andanças recentes por Cabeceiras de Basto, tenho procurado
conhecer não só o seu património arquitectónico e museológico mas também
o património natural e gastronómico. Em Julho, numa visita que fiz à
quinta de Silvina Dourado e de Armando Ramos, em Riodouro (Cabeceiras de
Basto), numa conversa que foi correndo ao sabor dos produtos que a
terra dá, esta referiu-me que na quinta tinha codornos. O meu coração
sobressaltou-se, a palavra trouxe de imediato à memória o Livro da
Infanta. Codornos em Cabeceiras! Um espanto! Desde aí, e após ter
conhecido estas peras de inverno, decidi escrever o texto que se segue.


Codornos na árvore. Bucos (Cabeceiras de Basto). Inverno de 2011

Codorneiro que dá codornos
O codorno é, indubitavelmente, uma pêra, apesar de, em alguns textos mais recentes, ser considerado, incorrectamente, uma maçã[1].
Peras, maçãs e marmelos integram a família das «rosaceae», subfamília
das «Maloideae» ou «Pomoideae», adquirindo a forma de arbustos ou
árvores de pequeno porte.
Segue-se a sua classificação científica:
Reino: Plantae
Divisão: Magnoliophyta
Classe: Magnoliopsida
Ordem: Rosales
Família: Rosaceae
Subfamília: Maloideae ou Pomoideae
Género: Pyrus
A pera é nutritiva, de baixo valor calórico, diurética, ajudando à
eliminação do ácido úrico, facilita o trânsito intestinal, sendo um dos
frutos que provoca menos alergias. Na sua constituição entram vários
minerais e oligoelementos como cálcio, ferro, manganês, cobre, magnésio,
potássio e iodo, sendo a sua casca rica em fibra. Contém vitaminas B1,
B2 e B12, bem como vitaminas A e C.
O codorno é uma pera de Inverno, de casca e polpa duras, sendo a cor da
casca semelhante à da maçã reineta, e que se costuma cozer, assar ou
preparar em calda de açúcar e vinho. Segundo me informaram várias
pessoas em Cabeceiras de Basto, nos anos em que há fartura de codornos,
os frutos são mais pequenos, pelo contrário, quando é ano de poucos
codornos, os frutos são maiores.
Desconheço se ainda é possível encontrar codorneiros no centro e sul do
País, mas, no Norte, encontrei codornos em Cabeceiras de Basto, Mondim
de Basto, Vieira do Minho, Montalegre e Guimarães.

Codornos. Apanhados em Bucos (Cabeceiras de Basto). Inverno de 2011

Referências arcaicas a codornos e codorneiros
A mais antiga referência que conheço a codorneiros data da época
medieval e vem inserida num texto de Iria Gonçalves intitulado «Sobre o
coberto arbóreo da Beira Interior nos finais da Idade Média». Aí a
autora menciona os “codorneiros”, que inclui na classe dos pêros[2], e as “codorneiras”, que inclui na classe das peras[3]
(GONÇALVES, 2006). A autora não especifica quais os documentos onde
aparecem referidos os codorneiros e as codorneiras nem qual o motivo por
que coloca os primeiros, na categoria das maçãs, e, os segundos, na dos
peros.
É sabido que a utilização do feminino ou masculino para designar as
árvores tem a ver com o porte da árvore, ou a sua idade, e não com o
género científico da mesma. De facto, no norte do País é vulgar
aplicar-se o feminino quando se descreve uma árvore de maior porte, ou
mais velha. Por exemplo, carvalha é um carvalho grande e velho[4].
Tendo em conta o atrás exposto quer-nos parecer que os codorneiros e as
codorneiras referidos na documentação medieval mencionam o mesmo género
de árvore – pereira (pyrus), sendo o termo “codorneira” usado para designar um codorneiro (ou seja, uma pereira) de maior porte ou mais velho.
No «Livro de Cozinha da Infanta D. Maria», cujo manuscrito não é datado,
mas que se atribuiu à primeira metade do século XVI, existe uma receita
de Peras e Codornos”, inserida no «Caderno das
coisas de conserva», a qual se transcreverá mais à frente (LIVRO, 1986:
99). Ao incluir-se na mesma receita peras e codornos, já indicia
tratar-se de frutos da mesma família.
Mas, a certeza de que peras e codornos são ambos frutos do género
«pyrus» é dada no texto de Rui Fernandes, intitulado «Descrição do
terreno ao redor de Lamego duas léguas», e datado de 1531-1532. Neste
texto, o autor, ao descrever a fruta que se encontra na região de Lamego
enumera, entre outra: cerejas, árvores de espinho, maçãs, peras,
marmelos, romãs, ameixas, sorva, nêsperas, pêssegos, uvas e melões. Ao
descrever as maçãs informa serem “em abastança” e “de muitas castas”, enumerando mais de uma dezena. Quanto às peras informa haver “muitas peras de engoxa, e as mais formosas do reino, coxa de dona, pera-pão, peras de Baguim, peras doçares, codornos,
peras trigais, peras sorvas, peras ruivais, peras longais, peras
junhais, sormenhos, peras de Vila Verde, peras botelhas, peras de
sobrego, e há algumas peras manosinhas que não há em todas as partes,
que vêm em Maio; e isto tudo se vende a bom preço”
(FERNANDES,
2010: 40). Como se pode verificar, o autor inclui, sem margem para
dúvida, os codornos na categoria das pêras e não na das maçãs.
Nos séculos que se seguem diversos autores continuam a fazer referência a
estas pêras de inverno. Duarte Nunes de Leão, na sua obra «Descrição do
Reino de Portugal», no capítulo «das muitas e várias maneiras de frutas
que há neste reino», refere diversas qualidades de peras, e antes de
entrar na descrição da variedade de maçãs existentes à época, menciona,
numa frase: “de codornos e de marmelos há muita abastança” (LEÃO, 1610: 62).

Codorno aberto ao meio

Miguel Leitão de Andrada, na sua «Miscelânea», impressa em 1629, enumera uma enorme variedade de “peras e peros de toda a sorte”, mencionando concretamente os codornos tão gabados da Rainha Dona Catarina, a quem os Padres [dominicanos do Convento de N.ª Sr.ª da Luz, de Pedrógão Grande] mandavam cada ano cargas deles”
(ANDRADA, 1629: 7v). É interessante a referência à predilecção da
Rainha D. Catarina de Áustria (1507-1578), mulher de D. João III, pelos
codornos.
João Batista de Castro, em 1762, ao enumerar as peras também menciona os codornos: “saborosíssimas
peras de muitas castas, e nomes: de rei, de conde, bergamotas,
bojardas, cornicabras, carvalhais, conforto, flamengas, gervásias, codornos, de rio frio, engonxo, de S. Bento, de bom cristão, virgulosas, e lambe-lhe os dedos”
(CASTRO, 1762: 165).
Bluteau, no século XVIII, no seu «Vocabulário Português e Latino» informa que codorno são “peros muito grossos, que por encherem a mão se chamam volema (…). Vola em latim significa a palma da mão”
(BLUTEAU, 1712-1728, II: 358). Ou seja, Bluteau considera o codorno
como uma maçã (pero) e não uma pera, o que, já referimos não corresponde
à verdade.
Por último refira-se um pequeno e recente desdobrável dos «Viveiros de
Castromil», localizados na Sobreira, em Paredes, no qual, ao
mencionar-se as diversas pereiras para venda, vem indicado o “codorno”, classificando esta fruteira como “média, dura, duradoira, tardia. Preferir assada”.

Modos de preparar os codornos
Como já atrás se referiu os codornos têm casca e polpa duras sendo por
esse motivo preferencialmente comidos depois de terem sofrido
transformação.
Em Bucos, Cabeceiras de Basto, onde ainda há várias casas com
codorneiros no quintal ou nos campos, o codorno continua a ser uma
iguaria particularmente apreciada no Natal. De seguida apresentam-se
algumas receitas com codornos.


Codornos assados
Em Bucos, na noite de Natal, depois do jantar, os codornos ainda se
continuam a assar na brasa da lareira, simplesmente pousados sobre o
borralho e, quando considerados assados, tira-se-lhes a casca, que está
queimada, metendo-se vários codornos dentro de uma malga de vinho tinto.
Esta iguaria vai depois sendo degustada ainda quente.
Há quem para o efeito use o vinho verde típico da região, mas também há
quem use o vinho maduro. Parece que este costume também é frequente em
Vieira do Minho.


Codornos bêbedos

Compota de peras ou codornos (Livro de Cozinha da Infanta Dona Maria)
“Tomarão as peras ou codornos, que não sejam muito maduros senão
pouco sobre o verde, sem nenhuma comedura de bicho, nem sejam apedrados
nem maçados, senão muito lisos e muito sãos, porque fiquem formosos. E
apará-los-ão ao comprido, que fiquem oitavados; e assim como forem
aparando, os deitarão em água fria, e terão um tacho com água fervendo, e
primeiro que os deitem na água furem-nos com um fuso delgado. Cada pera
ou codorno há-de ter três furos, há-de começar no olho e acabar no pé, e
hão-de cozer tanto até que passe o alfinete por eles como por massa. E
se se fizer a água ruiva, tenham outro tacho com outra água fervendo,
para que se acabem de cozer. E desde que forem cozidos, ponham-nos em
sua vasilha e cubram-nos com um pano, e deitem-lhe sua água fervendo, e
escoem-lha muito bem, e deitem-lhe sua conserva fervendo, e seja rala, e
a primeira fervura seja grande. E cada dia lhe deitarão a conserva
fervendo, até aos quinze dias. E de dois em dois dias lhe clarificarão a
conserva, e no derradeiro dia lhe deitem água de flor com almíscar, se
quiserem. E para ficarem formosos, tirem-lhe aquela conserva em que se
fazem e deitem-lhe outra. E as peras, escolham que não levem nódoas; que
fiquem as noas a um cabo e as ruins a outro”. (
(LIVRO, 1986: 99).


Codornos bêbedos

Codornos bêbedos (Salto, Montalegre)[5]
8 codornos
250 gramas de açúcar
5 dl de vinho tinto
1 pau de canela
1 casca de limão
3dl de água
Descascam-se os codornos inteiros, tendo o cuidado de não lhe partir o pé.
Num tacho, deita-se a água, o açúcar, o vinho e coloca-se ao lume até
levantar fervura. De seguida junta-se o pau de canela e a casca de
limão. Introduzem-se os codornos e deixam-se cozer em lume brando até
ficarem macios. Se não estiverem todos dentro do molho, deixam-se ficar
deitados metade do tempo nessa posição e depois viram-se do outro lado e
ficam o resto do tempo. Mais ou menos 15 minutos em cada lado.
Quando estiverem prontos (cozidos) retiram-se com cuidado para uma taça.
Mantém-se no lume o vinho com o açúcar, deixa-se ferver até a calda
apresentar um aspecto de xarope. Nessa altura retira-se do lume e
despeja-se sobre os codornos.
Servem-se frios.


Codornos da matança (Salto, Montalegre)
Antigamente, em Salto (concelho de Montalegre) “no jantar (que é o
actual almoço) da matança do porco estes codornos eram servidos como
sobremesa, cozidos com pele em água e sal, partidos a meio, polvilhados
com açúcar e regados com um bocadinho de vinho tinto”.
(Informação da Dr.ª Conceição Pereira, de Salto, concelho de Montalegre).

Bibliografia
BLUTEAU, 1712-1728
Rafael Bluteau – Vocabulário português e latino… 10 vol. Coimbra: Colégio das Artes da Companhia de Jesus, 1712-1728.

BORGES, 2011
Inês da Conceição do Carmo Borges – A fruta na gastronomia quatrocentista, quinhentista e seiscentista portuguesa. Revista del Instituto de Estudios Avanzados de la Universidad de Santiago do Chile. 16 (dez. 2011). P. 71-72.

CASTRO, 1762
João Baptista de Castro – Mapa de Portugal antigo e moderno. Lisboa: Oficina patriarcal de Francisco Luís Ameno, 1762.

FERNANDES, 2001 [1531-1532]
Rui Fernandes – Descrição do terreno ao redor de Lamego duas léguas: 1531-1532. Edição crítica de Amândio Morais Barros. [Lamego]: Beira Douro. Associação de Desenvolvimento do Vale do Douro, 2001.

GONÇALVES, 2006
Iria Gonçalves – Sobre o coberto arbóreo da Beira Interior nos finais da Idade Média. In Estudos em Homenagem ao Professor Doutor José Amadeu Coelho Dias. Vol. 1. Porto: Faculdade de Letras da Universidade do Porto, 2006. P. 321-350.

LEÃO, 1610
Duarte Nunes de Leão – Descrição do Reino de Portugal. Lisboa: Impresso com licença de Pedro Rodrigues, 1610.

LIVRO, 1986
Livro de Cozinha da Infanta D. Maria. Prólogo, leitura, notas aos textos, glossário e índices de Giacinto Manupella. Lisboa: Imprensa Nacional, 1986.

VASCONCELOS, 1980
José Leite de Vasconcelos – Etnografia portuguesa: tentame de sistematização. Vol. 2. Lisboa: Imprensa Nacional. Casa da Moeda, 1980.

_________________
Só discuto o que nao sei ...O ke sei ensino ...POIZ
avatar
Vitor mango

Pontos : 108847

Voltar ao Topo Ir em baixo

Re: Codorneiro que dá codornos

Mensagem por Joao Ruiz em Sab Ago 25, 2012 10:11 am

.
Mango, satisfaça a minha curiosidade: Codornos não são as peras, conhecidas em vários sítios como peras pérola?! Se não são, qual a diferença?!

Question Exclamation

_________________
Amigos?Longe! Inimigos? O mais perto possível!
avatar
Joao Ruiz

Pontos : 32035

Voltar ao Topo Ir em baixo

Re: Codorneiro que dá codornos

Mensagem por Vitor mango em Sab Ago 25, 2012 10:53 am

Joao Ruiz escreveu:.
Mango, satisfaça a minha curiosidade: Codornos não são as peras, conhecidas em vários sítios como peras pérola?! Se não são, qual a diferença?!

Question Exclamation

ainda nao li ...calma

_________________
Só discuto o que nao sei ...O ke sei ensino ...POIZ
avatar
Vitor mango

Pontos : 108847

Voltar ao Topo Ir em baixo

Re: Codorneiro que dá codornos

Mensagem por Vitor mango em Sab Ago 25, 2012 12:00 pm

O codorno é uma pera de Inverno, de casca e polpa duras, sendo a cor da
casca semelhante à da maçã reineta, e que se costuma cozer, assar ou
preparar em calda de açúcar e vinho.

_________________
Só discuto o que nao sei ...O ke sei ensino ...POIZ
avatar
Vitor mango

Pontos : 108847

Voltar ao Topo Ir em baixo

Re: Codorneiro que dá codornos

Mensagem por Vitor mango em Sab Ago 25, 2012 12:05 pm

em aditamento envio uma lista de variedades de pereiras para vremos mna enormidade delas
Destaco a pera Curé cuja variedade cionsegui in extremis reproduzir
ERstou neste momento a trincar uma celebre e feita por Moretinni - a Beurre Pr4ecoce Morettini
SABOR ...nada bate a William
Rocha ...a nossa e de longe mais famosa pera
Passe crassane a melhor de inverno


Abbe Fetel ou Abbate Fetel, gros fruit bronzé, juteux, maturité mi septembre dans le sud de la france, où acheter
A deux têtes, variété ancienne connu avant 1550, petite poire à peau jaune avec des points gris vert, chair non fine, un peu cassante, maturité juillet-aout, où acheter
Ah mon dieu, poire a peau jaune ayant des points roux, rose coté soleil, chair cassante, variété ancienne avant 1680, maturité Aout-septembre, où acheter
Aigre doux, où acheter
Alexandrine Douillard, decouverte près de Nantes par Mr Douillard vers 1849, fruit de taille moyenne de couleur jaune rouillé, sa chair est sucrée, maturité septembre octobre. où acheter
Amiral Gervais, où acheter
Amire Joannet, où acheter
Ananas de Courtay ou ananas de courtrai, fruit de taille moyenne et de couleur jaune foncé, maturité septembre octobre. où acheter
Andre Desportes, date de 1854, fruit de taille moyenne, peau jaunatre verdâtre, chair fine, fondante et sucrée, juteuse, ne se conserve pas, maturité précoce (juillet). où acheter
Angélique, où acheter
Angelys ®, une obtention inra en 1998 par un croisement entre doyenné d'hiver et doyenné du comice, fleurie en meme temp que la variete conference, arbre moyennement vigoureux produisant un fruit de calibre assez gros ayant un epiderme bronzé, une chair fine, juteuse, sucrée et acidulée, qualité gustative agréable, peu sensible aux manipulations grace a sa peau épaisse, bonne productivité, recolte fin septembre - début octobre, consommation jusqu'a mars, fiche INRA. Commander
Angouise, où acheter
Arthur Chevrau, où acheter
Auch, (poire d'auch) cette poire est représenté sur les vitraux de la cathédrale d'Auch (XVIème).Les évêques d'Auch, au XVIIIe, la vendaient jusqu'en pologne. Elle a aussi été représenté par le dessinateur Williams Rocker (XVIIIeme), grosse poire, chair ferme mais juteuse, maturité septembre, où acheter
Auguste Benoist, Gros fruit, peau jaune avec carmin sur la partie ensoleillé, chair fine et fondante, maturité octobre à novembre, où acheter
Auguste Greveau, , où acheter
Automnale, , où acheter
Autricotin, où acheter
Baron d'hiver, où acheter
Baronne de Melo, grosse poire jaune, juteuse, maturité mi-octobre, où acheter
Barry, maturité vers septembre-octobre, où acheter
Beau present, maturité un peu avant saint jean (très précoce), poire ronde, où acheter
Bec de pigeon, où acheter
Belle Adrienne, où acheter
Belle Angevine, grosse poire, maturité tardive, necessite un pollinisateur, où acheter
Belle de Bruxelle, fruit de taille moyenne à chair fine et juteuse, de forme arrondi et qui n'a pas de pépin, maturité septembre octobre. où acheter
Belle de Jersey, voir Belle Angevine
Belle de Juin, petite poire, maturite juin, où acheter
Belle de Limoges, bosselée, maturité octobre-novembre, où acheter
Belle des Abrès ou belle des abrets, peau verdatre tirant vers le jaune, maturité janvier à fevrier, où acheter
Belle guérandaise, grosse poire à chair fondante, maturité octobre, où acheter
Belle poitevine, maturité novembre-decembre, où acheter
Belle sans pépins, où acheter
Bellissime d'Automne où acheter
Bellissime d'Hiver ou Bellissimo d'hiver, maturité fevrier à avril, où acheter
Bergamotte, poire verte à maturité, grosseur moyenne, arbre vigoureux, maturité fin aout-debut septembre, où acheter
Bergamotte crassane, reussi mieux en plaine, maturité tardive, où acheter
Bergamotte d'Angleterre, existait déja avant 1729, chair granuleuse, maturité septembre octobre où acheter
Bergamotte de Hollande, où acheter
Bergamotte de pentecôte (voir Doyenné d'hiver)
Bergamotte d'été, existait déja en 1628, poire de taille moyenne, maturité juillet-Aout, où acheter
Bergamotte d'hiver, où acheter
Bergamotte Esperen, fruit rond un peu aplati de taille moyenne à peau épaisse et rugueuse de couleur jaune ùmoucheté, chair jaunâtre un peu granuleuse mais cependant assez fine, très juteuse à saveur sucrée ainsi que parfumé, bonne poire, maturité fevrier à mai. où acheter
Bergamotte Orange, maturité septembre-octobre, où acheter
Bergamotte renié, , où acheter
Bergamotte Philippot, maturité tardive, où acheter
Berger, où acheter
Beurré Alexandre Lucas, grosse poire à peau jaune ayant une chair fondante mi-fine, juteuse, sucrée, où acheter
Beurré aurore, petite poire, maturité vers septembre, où acheter
Beurré Bachelier, où acheter
Beurré Baltet Père, maturité de janvier à mars, où acheter
Beurré bedford, où acheter
Beurre blanc, où acheter
Beurre bosc, poire ancienne (1835) poire bosselée, chair blanche, fine et mi-fondante, parfum subtile, très productif, maturité fin octobre, où acheter
Beurre Bretonneau, où acheter
Beurré Bourgogne, fruit ventru de couleur vert-gris, au gout très sucré, rugueux, maturité septembre, où acheter
Beurre Capiaumont, variété crée par François-joseph Capiaumont, prêtre à Saint-Nicolas du Chardonneret en 1787, maturité mi-octobre, où acheter
Beurré Chaboceau ou Jefkespeer, où acheter
Beurré Chabriceau, maturité aout-septembre, où acheter
Beurre Chastel, où acheter
Beurré clairgeau, Obtenue par Mr Clairgeau, pépiniériste à Nantes en 1838, très gros fruit de couleur jaune vert et gris pouvant devenir rouge coté soleil, chair blanche legerement granuleuse, juteuse et sucrée, apprécie les situations ensoleillées, productif, rustique, conservation difficile, maturité octobre, où acheter
Beurré d'Apremont (voir beurré Bosc)
Beurre d'amanlis (Beurré d'Amanlys), avant 1805, gros fruit de couleur vert foncé, chair fine et juteuse, maturité fin août-début septembre, où acheter
Beurré d'Angleterre, petite poire à chair ferme, bonne en confiture, où acheter
Beurre d'Anjou ou Nec plus ultra Meuris, poire juteuse de calibre moyen à chair fondante, maturité octobre novembre, où acheter
Beurre d'Aremberg ou d'Hardenpont, poire ancienne (vers 1800) de couleur vert gris jaunatre, chair blanche fondante, juteuse, parfumé, sucrée, bonne poire, maturité octobre-novembre, Commander
Beurré d'Avril, où acheter
Beurré d'Estigou, où acheter
Beurre de Bollwiller où acheter
Beurré de Chaumontel, , où acheter
Beurre de l'Assomption, très gros fruit vert à chair cassante et parfumé légérement juteuse, productif, rustique, maturité fin août-début septembre. où acheter
Beurré de Luçon (voir beurré gris)
Beurré de Mérode, maturité septembre-octobre, où acheter
Beurre de Montluçon, où acheter
Beurre de Naghin, poire à peau jaune dorée à chair fine et juteuse, maturité fin automne, où acheter
Beurre de Nantes, maturité mi-aout, où acheter
Beurre de Nonard, variété rustique résistant aux maladie, maturité octobre, où acheter
Beurre de Paris où acheter
Beurré de Rance, grosse poire à peau épaisse verte, maturité novembre à fevrier, où acheter
Beurre des enfants nantais, maturité octobre-novembre, où acheter
Beurre d'hiver, renommer vers 1820 en Beurré de Rance, où acheter
Beurré Diel ou Beurré Royal, grosse poire, maturité novembre-janvier, où acheter
Beurré Dilly, maturité septembre-octobre, où acheter
Beurré Dubuisson, , où acheter
Beurré Dumont, maturité octobre-novembre, où acheter
Beurre Dumortier, où acheter
Beurré Durondeau, où acheter
Beurré Giffard, découvert en 1825, grosseur moyenne, jaune pâle avec un coté rosé, chair blanche un peu verdatre, fondante, très juteuse, sucrée, acidulée, se cultive en montagne jusqu'a 1000m, à récolter avant maturité, maturité précoce (fin juillet-début aout) , où acheter
Beurré gris, poire ancienne avant 1830, poire verte avec point brun aspect pointu, pouvant etre cultivé en montagne, maturité fin octobre à janvier, où acheter
Beurré Hardenpont, poire à peau jaune-gris et chair fine, maturité vers ecembre-janvier, où acheter
Beurré Hardy, obtenue en 1830, gros fruit, fondant, sucré, facile à cultiver, très vigoureux, maturité août-septembre, Commander. formé en Palmette U, commander, ou en palmette verrier : commander
Beurré Lebrun , forme allongé, peau jaune, chair très fine, juteuse, fondante, maturité novembre, où acheter
Beurre Moretini, où acheter
Beurré Naghin, peau verte devenant jaune à maturité, maturité vers décembre, où acheter
Beurré Napoléon, où acheter
Beurre Oswego, où acheter
Beurré Piquery, où acheter
Beurre précoce Morettini, variété obtenu vers 1930, gros fruit parfumé à chair blanche, excellent, maturité fin juillet, où acheter
Beurre Rocca, où acheter
Beurré Rose, jaune avec tache fauve, où acheter
Beurré Royale, où acheter
Beurré Sichette
Beurre six, maturité fin octobre à debut decembre, où acheter
Beurré Sterckman ou sterckmans, grosse poire, chair blanche, maturité vers décembre, où acheter
Beurré superfin, date de 1844, fruit moyen, plutôt rond mais dissymetrique, peau lisse de couleur jaune à chair fine bien fondante et apprécié, acidulée, parfumée et juteuse, arbre peu vigoureux, maturité septembre-octobre, où acheter
Beurré Vauban, où acheter
Besi de caen, maturité tardive, où acheter
Bézy de Saint Agyl, où acheter
Blanquette (de saintonge), maturité fin aout, où acheter
Blesson, grosse poire, saveur sucrée, où acheter
Bois Napoléon, où acheter
Bon chrétien d'été, où acheter
Bon chrétien d'hiver, déja présente dans le jardin potager du roi Louis XIV, où acheter
Bon Gustave, où acheter
Bonne de Maline, où acheter
Bonne de Beugny, maturité septembre-octobre, où acheter
Bonne d'Ezée, maturité mi-septembre, où acheter
Bonneserre Saint Denis
Bourseyre, petite à moyenne poire à cuire (en confiture, au four, au vin), chair granuleuse jaunatre, non juteuse, certain ont trouvé une amélioration du gout si cueillie apres une petite gelée, rustique, maturité décembre à mars, où acheter
Bouc, où acheter
Boutoc ou poire d'Ange, où acheter
Brette bonne, où acheter
Brignolles, poire à cuire, où acheter
Bronzée d'Enghein, où acheter
Brunachon, où acheter
Buttira rosata, où acheter
Cailhou rosat ou Caillaou rosat ou caillot rosat ou caillot Rosat coriosa, variété ancienne déja cité au 13ème siecle, chair cassante, maturité septembre, où acheter
Calired (R) zaired, grosse poire à peau rouge, nécessite un pollinisateur, Commander
Calebasse à la reine , où acheter
Calebasse d'hiver, maturité tardive, où acheter
Calebasse Van Marum, où acheter
Campanette, petite poire non juteuse, plutot utilisée cuite (confiserie, confiture (utilisée coupée en deux ou en entier)), maturité octobre jusqu'a mi novembre, où acheter
Canal red
Capdelaine où acheter
Capelan ou Chapelan, poire à cuire, consommation entre decembre et janvier, où acheter
Capiaumont (voir Beurré Capiaumont)
Cardinal Georges d'Amboise, maturité septembre, où acheter
Carisi, existe déja en 1762, poire à cidre ou poiré, peau jaune lisse avec point verdatre, chair ferme à dure, bien juteuse, parfumée, où acheter
Carmaniule, petite poire juteuse, maturité fin aout, où acheter
Carrière, où acheter
Cascade rouge, maturité fevrier à avril, où acheter
Catillac, poire à cuire, très grosse, peau jaune verdatre marbrée de fauve, coloré en rouge coté soleil, arbre ayant un port ouvert, maturité tardive (février à avril), où acheter
poire conference
Poire conference
Aquarelle sèche de Annie Hovanessian

Cauvin où acheter
Cerisan, où acheter
Cerise Blanche, maturité aout-septembre, où acheter
Cerrai
Certeau, où acheter
Certeau d'automne ou rouge de Monteuil, existe déja en 1540, poire ayant une peau jaune dorée avec un petit coup de soleil rose coté insolation, chair cassante, poire à cuire ne se defaisant pas à la cuisson et virant à un léger rosé en confiture, maturité octobre à décembre, où acheter
Certeau de Chambéry, où acheter
Certeau d'été, où acheter
Certeau d'hiver, maturité décembre à parait-il fin mai, où acheter
Chapeland ou chapland, maturité janvier à debut avril, où acheter
Chaploux, deja mulitiplié en 1859 dans les pépinieres de vilvorde-les-bruxelles, long pédoncule, la peau epaisse permet de cuire la poire sous la cendre, maturité novembre à janvier, où acheter
Chaptal où acheter
Charles Cognee ou coignée, maturité tardive, où acheter
Charles ernest, petite poire appréciée, maturité novembre à janvier, où acheter
Charlotte de Browes, où acheter
Chat brulé, existait déja en 1628, maturité décembre, où acheter
Chat rôti, taille moyenne, longue queue, peau jaune tirant vers le doré avec des points et des marbrure rousse, chair blanche dure et cassante, astringeante, la réservée pour la cuisson, maturité août, où acheter
Chayton
Chèvre, où acheter
Chretien rouge, apparu vers 1776, Grosse poire, à chair fondante dont la peau est rouge foncé. Maturité dans sa region vers fin août, où acheter.
Citron des Carmes ou Poire de la Madeleine, cultiver par les carmes (des moines) au XVIIs., petit fruit epiderme epais, rugeux au toucher, peau jaune citron, grand pédoncule, chair mi-fine, juteuse,à la fois acidulé et sucrée, fondante, gout agréable, productif, résiste à la tavelure, maturité fin juillet aux alentours de sainte madeleine (d'ou son nom), le fruit se cueille lorsqu'il est encore vert quand la coloration passe au jaune il blettit très rapidement . où acheter
Clapp's favourite (red), origine américaine, gros fruit jaune lavé de rouge, la chair blanche legerement rosé est fine, fondante, juteuse (très juteuse en fin de maturité) et parfumée, productif, maturité fin août-début septembre, où acheter
Claude Blanchet, variété obtenu en 1877, petit fruit juteux et parfumé, sensible au manipulation, maturité fin juillet, où acheter
Cocomerina, origine italienne, petite poire à chair rouge, poirier vigoureux, où acheter
Colette, fruit de couleur jaune bronzé, à chair juteuse et sucrée, maturité fin août-début septembre où acheter
Colin noir, petit fruit ferme et juteux au gout agréable,maturité fin août, où acheter
Collo, , où acheter
Colmar, déja présente dans le jardin potager du roi Louis XIV, où acheter
Colmar Dumortier, , où acheter
Colonel Marchand
Colorée de Juillet, variété obtenu en 1872, petit fruit, ferme et craquant, maturité mi-juillet, où acheter
Combe, où acheter
Commissaire delmotte, où acheter
Comtesse de Paris, fruit de taille moyenne, allongé, de couleur jaune, chair fine blanche et sucrée, poire d'hiver, bon pollinisateur, plutôt résistant aux maladies, maturité novembre à décembre, Commander
Conférence, commercialisé vers 1900, gros fruit allongé, peau de couleur vert et rouille, chair fine legerement rosée, maturité octobre, Commander
Existe formé en palmette verrier : commander ou en palmette U, Commander
Confiture Rose, où acheter
Conseiller à la cour, variété ancienne (1840), chair fine, fondante, à la fois sucrée et acidulée, maturité mi-octobre, commander, Existe formé en palmette U : commander
Constant Lesueur
Cordier, utilisé en suisse comme poire à cidre
Cornélie, maturité aout-septembre, où acheter
Coscia, où acheter
CouCourdanne, où acheter
CourCou rouge où acheter
Courte de Flandres, maturité septembre-octobre, où acheter
CourteQueue,où acheter
Covert, où acheter
Cremesine, poire ancienne, petite poire, à peau fine sensible au manipulation de couleur jaune vert, chair blanche à saveur sucrée, maturité fin aout-septembre, où acheter
Cremesine d'espagne
Cuisse de Dame ou cuisse madame, déja cultivée vers 1600 (déja présente dans le jardin potager du roi Louis XIV,), forme allongée, peau rouge et jaune, juteuse, sucrée, où acheter
poirier curé
poire curé - Cliché E.Arbez

Curé, connu en 1760, poire à cuire, le signe caractéristique de cette poire (souvent present mais pas toujours) est d'être parcouru de haut en bas par une ligne fauve, arbre très fertile, rustique, pouvant etre planté en altitude, maturité décembre - janvier, Commander. où acheter
Danko, où acheter
D'Aigue, où acheter
D'Amour, où acheter
D'Argent, poire ancienne XVIeme siecle, maturité aout septembre, où acheter
De Binse, où acheter
Decana d'inverno, où acheter
De Lete, , où acheter
Delbard d'Automne ®, grosse poire issue d'un croisement entre super comice delbard et passe crassane, maturité mi-octobre, commander
Delbard délice ®, parfumée, mise à fruit rapide, bonne resistance aux maladies, maturité septembre, Commander
Delbard gourmande ®, grosse poire au gout proche de doyenné du commice, poirier regulierement productif, maturité de mi-octobre à mi-novembre, commander
Délice d'Harpendont, où acheter
Délice d'hiver, où acheter
Délice de Mons,maturité septembre-octobre, où acheter
De Livre, existait déja en 1600, gros fruit, poire bonne en compote, maturité janvier à février, où acheter
De Marsanneix, où acheter
De Montvernon
De pretre, poire ancienne avant XVIIeme siecle, maturité décembre à mars, où acheter
De Sang, où acheter
De Tongres, robe brun-fauve un peu rouge coté soleil, chair juteuse acidulée et mi-fine, productif, maturité octobre-novembre, où acheter
Des deux soeurs, où acheter
Directeur Hardy, où acheter
Docteur Jules Guyot, créer en 1870 à Troyes par Baltet, gros fruit de couleur jaune citron, chair tendre et fine, murissant à la mi-août (10 juillet à fin juillet dans le sud de la france) (précoce), conservation courte, où acheter, commander en ligne, existe taillé en palmette U, commander, ou formé en palmette verrier : commander
Docteur Morettini, poire à peau jaune, maturité precoce, fin juillet, où acheter
Dorset, où acheter
Double beurre mérode, chair mi-fondante blanche, où acheter
Double philippe ou Dubbele flip, jaune avec des points et marbrure grise, où acheter
Doyenné, existant déja vers 1560, maturité octobre, où acheter
Doyenné Boisselot, où acheter
Doyenné Boussoch, où acheter
Doyenné d'Alençon, fruit de taille moyenne, peau epaisse jaune, chair fine, fondante, sucrée, ayant du gout, granuleuse autour du coeur, maturitée janvier à mars, où acheter
Doyenné Defay, où acheter
Doyenné de Juillet, vert jaune, chair douce, maturité en été (précoce), où acheter
Doyenne de Mérode, aspect rondouillard, maturité fin septembre, où acheter
Doyenné de Montluçon, où acheter
Doyenne de poitiers, peau verte avec du rouge, maturité octobre-décembre, où acheter
Doyenne d'hiver ou Bergamotte de Pentecôte, grosse poire à peau verte et brune à chair fondante et sucrée, maturité janvier à avril, où acheter
Doyenné d'hiver rouge, où acheter
Doyenné du Comice, une des meilleures poires, creation de la société d'horticulture du maine au milieu du XIXème siècle, gros fruit vert-jaune, chair très fondante et bien juteuse, parfumée, délicieuse, maturité novembre, Commander, Existe formé en palmette verrier : commander , ou en palmette U, commander
Doyenné du Comice panaché, maturité fin novembre-decembre, où acheter
Doyenné Flon ainé, où acheter
Doyenné Georges Boucher, poire jaune avec des marbrure rousse, maturité décembre à janvier,
Doyenné Goubault, poire jaune orange avec des points fauves, chair sucrée, maturité jusqu'a mars, où acheter
Doyenne gris d'automne, où acheter
Doyenné Louis, où acheter
Doyenné Perrault, où acheter
Doyénné Sieulle, où acheter
Dubreuil Père, où acheter
Duc de Bordeaux, decouvert dans la foret de rochechouart (87) en 1856, fruit de taille moyenne, jaune-vert legerement rosé coté soleil, fondante, bien juteuse, parfum agréable, productif, maturité novembre - mi decembre, où acheter
Duc de Nemours, maturité fin octobre-debut novembre, où acheter
Duchesse bronzée, où acheter
Duchesse d'Angoulème, découverte en 1809 près de champigné, grosse poire de couleur vert clair à jaune avec des points roux, chair demi-fine, juteuse, bien sucrée, maturité octobre novembre, Commander, Existe formé en palmette verrier : commander et en palmette U, Commander
Duchesse de Bererd, grosse poire obtenu vers 1890, chair fine sucré, juteuse, parfumée, serai peu sensible à la tavelure, maturité fin octobre - début decembre, où acheter
Duchesse de Mouchy, où acheter
Duchesse de Poitiers, maturité octobre-decembre, où acheter
Duchesse williams, grosse poire à peau jaune-verdatre, maturité mi-octobre, où acheter
Duras, où acheter
Elzette, où acheter
Emile d'Hyest, où acheter
Emile Herpin, où acheter
Enfant Nantais, poire ventru de calibre moyen à peau bronzé, maturité septembre-octobre, où acheter
Epargne ou Cuisse de Dame déja cultivée vers 1600, forme allongée, juteuse, sucrée, maturité juillet, Commander
Epremint
Epice, où acheter
Epine d'été, où acheter
Epine d'hiver, où acheter
Epine du Mas (voir Duc de Bordeaux)
Esquinade, où acheter
Etrusca, où acheter
Eugène Thiriot, maturité novembre, où acheter
Europa, où acheter
Eva Baltet, où acheter
Ewart, où acheter
Eyewood, où acheter
Farinière
Farmingdale, où acheter
Faverge, où acheter
Favorite Morel, où acheter
Fer (de ?), chair dure utilisé en cuisine pour accompagner le gibier, où acheter
Ferdinand Gaillard, peau de couleur verte, chair ferme bonne cru ou cuite, maturité de novembre à janvier, où acheter
Ferdinand de Lesseps, où acheter
Fernatte, utilisée en suisse comme poire séchée
Fertilia Delbard ®, chair parfumée, bonne resistance aux maladies, maturité octobre-novembre, commander
Figue d'Alençon, fruit de couleur jaune-vert, chair bien sucré, parfumé, maturité octobre à décembre, où acheter
Fisee, poire à cuire où acheter
Fondante de Croncels, où acheter
Fondante de la Maitre-Ecole, où acheter
Fondante de Malines, où acheter
Fondante de Panicel, où acheter
Fondante des bois, maturité octobre-novembre, où acheter
Fondante fougère où acheter
Fondante Moulin lille, où acheter
Fondante Thiriot, date de 1862, poire rugeuse de couleur jaune pale avec des point gris et un peu de rouge cote soleil, de taille moyenne, forme un peu irréguliere, chair fine, juteuse, sucrée, maturité mi-septembre, où acheter
Foucouba, maturité aout-septembre, où acheter
Francisée
Frangipane, maturité mi-octobre-novembre, où acheter
Frédéric de Wurtemberg, où acheter
Fulva où acheter
Fusée, où acheter
Garden Gern (R), Poirier nain, Commander
Garden Pearl (R), Poirier nain, Commander
Garus
Général de Bonchamp, où acheter
Général Koenig, date de 1838, gros fruit allongé, jaune citron, points fauve autour de l'oeil, chair fine, maturité novembre, où acheter
poire général leclerc
poire général Leclerc - Cliché E.Arbez

Général Leclerc, poire moyenne à grosse, ventru, fine, fondante, sucrée, parfois sans pépins, maturité octobre-novembre, où acheter
Giassolo, où acheter
Ginnati, où acheter
Giroufle, maturité aout-septembre, où acheter
Gitol, où acheter
Glaser, où acheter
Gloute, était servie à la table de françois premier, son autre nom est crémensine
Gloward, où acheter
Golden Russet Bosc, où acheter
Gonio, maturité Août, où acheter
Goutte d'Or, où acheter
Gralhouse, où acheter
Grand Champion,Gros fruit de bonne qualité gustative, arbre manquant de vigueur, où acheter
Graveleuse, où acheter
Grégoire Bordillon, où acheter
Grise poule, poire à cuire, où acheter
Gros Blanquet Long, déja présente dans le jardin potager du roi Louis XIV, où acheter
Gros Gris, où acheter
Gros Madeleine, où acheter
Grosse Louise, maturité précoce, où acheter
Grosse verte, où acheter
Guillerette, où acheter
Hartmann, où acheter
Henri Desporte, où acheter
Henri Martinet, où acheter
Henri IV, où acheter
Highland ®, maturité octobre-novembre, où acheter
Hoyerswerder
Illinois
Impériale à feuille de Chêne, où acheter
Istrane, où acheter
Jacques, où acheter
Jaunette, où acheter
Jeanne d'arc, gros fruit, jaune roux, chair fine, sucrée, bien juteuse, productif, variété résistante, maturité tardive novembre, Commander,
Jean Nicolas, maturité octobre-novembre, où acheter
Joséphine de Malines, petite poire jaune, chair rosée fondante, fine, parfumée, maturité decembre à mars où acheter
Joyaux de Septembre, poire jaune rose coté soleil, chair fondante, maturit fin aout-debut septembre, où acheter
Jules d'Airolles, poire de taille moyenne, peau brun coloré de rouge, chair sucrée, maturité mi novembre-debut décembre, où acheter
Jules Guyot (voir à docteur Jules Guyot)
Julienne, où acheter
Julska kruska, où acheter
Kaiser Alexander, où acheter
Kawet, où acheter
Kergne, où acheter
Kettana, où acheter
La Belgique, où acheter
La Castelinée, où acheter
La Directe, où acheter
La Fontasse, où acheter
Larray, où acheter
Laxton Record, où acheter
Layre, petite poire à cuire, sucrée, juteuse, un peu granuleuse, productif (La légende raconte que l'on a pu récolté jusqu'a 700 kg pour un seul arbre), maturité janvier à mars, où acheter
Le Comte, où acheter
Le Lectier, date de 1882, gros fruit, peau jaune bronze à maturité, chair blanche, fondante, fine, juteuse, sucrée- acidulée, parfumée, très bonne. Maturité en novembre et plus, où acheter
Leon Leclerc de Laval, où acheter
Léon Pasteur, où acheter
Legipont ou Charneux, gros fruit vert-jaune à la saveur apprécié, chair fine et fondante, maturité septembre-octobre, où acheter
Lehou Grignon
Livargniot, où acheter
Lombard, poire ronde, maturité tardive, où acheter
Longue verte, où acheter
Loriol de Barny, où acheter
Louis Pasteur, où acheter
Louise bonne d'Avranches, date de 1788, poire allongé, grosseur moyenne, peau verte devenant parfois un peu jaune, chair blanche, fine, sucrée, parfumée, juteuse et fondante, à recolter avant maturité, maturité octobre (fin août à mi-septembre dans le sud de la france). où acheter, Commander en ligne, Existe formé en palmette oblique : commander ou en palmette U, commander, cordon double commander
Louise bonne panaché, comme louise bonne mais fruit panaché, où acheter
Loup ou catillac, grosse poire, peut-etre cultivée en montagne, maturité septembre, où acheter
Mac Laughlin, où acheter
Madame Ballet, grosse poire à peau jaune ocre, chair fine, maturité fin décembre à fin mars, où acheter
Madame Bonnefond, où acheter
Madame Bornant, où acheter
Madame Bouvant, où acheter
Madame Dupuis
Madame Ernest Baltet, où acheter
Madame Favre, grosse poire à peau jaune verdatre et fauve, à chair blanche et fondante, maturité fin aout- debut septembre, où acheter
Madame Hutin, où acheter
Madame Louise Goethe, où acheter
Madame Thuilleau, où acheter
Madame Treyve, maturité fin aout- debut septembre, où acheter
Madeleine (voir citron des carmes),
Madernassa, où acheter
Magness, où acheter
Malconnaitre, où acheter
Maman Levavasseur, où acheter
Marcelle, où acheter
Marechal de cour, où acheter
Margueritte Marillat, date de 1874, gros fruit, jaune avec du rose, chair sucrée, parfumée, saveur appréciée, productif, aurai une resistance à la tavelure, maturité mi-septembre, où acheter, commander en ligne
Marie Benoist, où acheter
Marie Louise, où acheter
Mariette de Millepieds, où acheter
Marquise, déja présente dans la selection des meilleures poires effectué par de La quintinie pour le jardin du roi Louis XIV, où acheter
poire martin sec
Poire ancienne Martin sec
Cette photo est disponible en fond d'ecran

Martin sec ou Capelan ou Chapelan, Ancienne variété de poire connu avant 1550, déja présente dans la selection des meilleures poires effectué par de La quintinie pour le jardin du roi Louis XIV, forme allongée, peau fauve-marron, (voir photo à coté) poire à cuire, chair cassante, sucrée, maturité fin novembre à fin janvier. où acheter
Martinone, où acheter
Mathilde Recq où acheter
Maude, juteuse, maturité tardive où acheter
Maxime, où acheter
Melbouche
Melier, où acheter
Mericourt, où acheter
Merveille de Sisteron, où acheter
Merveille Ribet, où acheter
Merton Star, où acheter
Meski, où acheter
Messire jean, déja connue en 1550, déja présente dans la selection des meilleures poires effectué par de La quintinie pour le jardin du roi Louis XIV, grosseur moyenne, peau de couleur roux à bronzé, poire à cuire employé dans la fabrication du raisiné, maturité mi-octobre à novembre. où acheter
Messounet, où acheter
Mocatelet, utilisée en suisse comme poire séchée
Monseigneur Affre, où acheter
Monchallard ou Montsalard, maturité aout-septembre, où acheter
Moque friand, où acheter
Morettini 64, où acheter
Mouille bouche ou Jansémine, où acheter
Muscadelle, (voir sept en bouche)
Muscat Allemand d'hiver, déja présente dans la selection des meilleures poires effectué par de La quintinie pour le jardin du roi Louis XIV, où acheter
Muscat fleuri d'été, poire ancienne connue depuis le XVIeme siecle (val de loire), déja présente dans la selection des meilleures poires effectué par de La quintinie pour le jardin du roi Louis XIV,, calibre moyen à gros, maturité debut aout, où acheter
Mustapha Bey, où acheter
Nain vert, où acheter
Napoléon Savigny ou Savinien, où acheter
Nec plus Meuris, maturité de fin octobre à debut decembre, où acheter
Nec plus ultra, où acheter
Nipe Nime, où acheter
Normand blanc, terroir haute-savoie, utilisé pour la fabrication de jus de poire, où acheter
Notaire Lepin, maturité à partir de janvier, où acheter
Notre dame, peau jaune avec des points gris et un peu de rouge, chair sucrée, ferme mais bien juteuse, maturité fin aout-debut septembre en belgique, où acheter
Nouveau poitau, maturité mi-octobre, où acheter
Nouvelle Fulvie, où acheter
Oeuf de Cygne, cité dans la littérature des 1729, forme presque ovale, à peau jaune vert devenant un peu rouge coté insolation, chair blanc-creme, granuleuse, un peu astringente, presentant peu d'interet, maturité septembre octobre, où acheter
Old home, où acheter
Olivier de Serres, date de 1847, gros fruit aplati et bosselé de couleur jaune-vert avec des taches fauves un peu rouge coté soleil, peau fine, chair fondante presque fine, parfumée, sucrée, maturité de janvier à fin mars, où acheter, commander
Onondaga, où acheter
Orange Musqué, déja cultivé en 1600, maturité mi-aout, où acheter
Orangeyre, poire de rondeur irreguliere et plutot aplati, peau jaune, chair fondante et fine, parfois farineuse, coeur pierreux, maturité decembre-janvier, où acheter
Orpheline d'Enghien, où acheter
poirier pakam's triumph
poire packam's triumph - Cliché E.Arbez

Pakam's triumph, fruit bosselé jaune à maturité, chair fine, fondante, acidulé, juteuse, de bonne qualité gustative, poirier de vigueur moyenne, maturité mi-septembre dans le sud de la france, où acheter
Paron professeur Lagerberg, où acheter
Paradis, où acheter
Passe Colmar, maturité tardive, où acheter
Passe Crassane ( passacrassana en Italie ), decouverte en 1850 à Rouen par Mr Boisbunel, maturité tardive. Du fait de sa sensibilité au feu bacterien cette variété ne doit plus être multipliée et est interdite à la plantation en France.
Peche, maturité fin août, où acheter
Pépin, où acheter
Péradel ®, chair fine et parfumée, poirier productif, maturité novembre-decembre, commander
Perbaton, où acheter
Perots, petite poire de type saint jean, maturité précoce vers juillet, où acheter
Perus muscat
Pérou d'argent,verte, petite, sucrée, maturité fin juillet, où acheter
Perou de la saint jean, où acheter
Pérou, petite poire sucrée, à cueillir avant maturité, maturité début août où acheter
Pérrotier, petite poire de la saint jean, maturité juillet, où acheter
Pérouille, où acheter
Petit-Muscat aussi appelé muscadelle (voir à set en bouche), déja présente dans la selection des meilleures poires effectué par de La quintinie pour le jardin du roi Louis XIV, où acheter
Petit muscat rouge, où acheter
Petit perous, petite poire, maturité précoce début juillet, où acheter
Petite-Marguerite, où acheter
Pierre Corneille, mise sur le marché vers 1900, croisement entre beurré diel et doyenné du comice, poire ayant une peau couleur bronze, à chair fondante, saveur mi-sucrée, bonne poire, arbre résistant, commander
Plovine, poire à cuire où acheter
Poire à Clement, maturité mi-aout, où acheter
Poire à cotes d'or, vigoureux, maturité decembre-mars, où acheter
Poire à deux tête, maturité fin juillet-debut aout, où acheter
Poire chat, où acheter
Poire Citron, poire assez grosse, peau jaune, chair blanche juteuse, sucrée, productif, maturité mi-septembre, où acheter
Poire Cloche, où acheter
Poire Coing, déja connu en 1596, aspect bosselé et ventru, peau jaune citron, chair ferme, sucré, parfumé, pas juteuse, vigueur moyenne, maturité novembre, où acheter
Poire Coq, où acheter
Poire d'Amour, où acheter
poire d'ange (voir à Boutoc),
Poire d'angleterre, poire à cuire, où acheter
Poire d'Anis, où acheter
Poire d'Aout,
Poire d'astaffort, grosse poire à long pedoncule, peau vert pale avec leger coup de soleil rose coté insolation, maturité septembre, où acheter
Poire d'Auch, (Voir à Auch)
Poire d'Eau, voir à Maude
Poire de coq grise, où acheter
Poire de Coq rouge, où acheter
poire de crapeau, où acheter
Poire de Dame, poire à cuire de taille moyenne, maturité decembre-janvier où acheter
Poire de la Saint Jean (voir a Saint-jean)
Poire de Livre, vigoureux, maturité decembre-mars, où acheter
Poire de Loches, petite, forme conique, dure (c'est une poire à cuire), peau rugueuse brune, chair blanc-vert devenant rosé à la cuisson, époque de consommation octobre novembre, pas de producteur de cette variété pour lemoment
Poire de meched, où acheter
Poire de Naux, où acheter
Poire de Pretre, où acheter
Poire de Réserve, où acheter
Poire de Sauge, terroir : nievre, yonne, peau verte devenant rose-rouge coté insolation, chair blanche legerement verte, granuleuse et âpre, utilisée (et appréciée) comme poire à poiré et poire à eau de vie, où acheter
Poire de Sauge blanc
Poire de Sauge gris
Poire de Sauge Laiteux, où acheter
poire de Sauge rond
Poire de Thivier, où acheter
Poire Fleur, gros fruit, poire à cuire, maturité janvier à avril, où acheter
Poire Fondante, où acheter
Poire Madame, maturité fin aout, où acheter
Poire Marcel, où acheter
Poire Orange ou poire d'orange, ancienne variété, forme ronde plus large que haute, poire à cuire, maturité aout-septembre, où acheter
Poire Pomme, où acheter
Poire réserve, où acheter
Poire Rochas, où acheter
Poire ronde d'été, où acheter
Poire royale (voir à royale d'hiver)
Postophe d'été, où acheter
Precoce di fiorano, où acheter
Précoce Moretini ou Morettini, poire allongé, maturité fin aout-septembre, où acheter
Précoce de Trévoux, variété obtenu en 1862, fruit assez gros et parfumé de couleur jaune et rosé, chair blanche et fine, bon goût relevé, maturité début août. où acheter
Président Barabe, où acheter
Président Drouard, assez grosse poire à peau jaune avec point, de saveur apprécié, maturité decembre-janvier, où acheter
Président Drouard panaché, où acheter
Président Heron, grosse poire (400 gr et plus), peau vert jaune parsemé de point et de zone de couleur bronze, bien juteuse, grain moyen, tendre et fondante, maturité deuxieme moitié de septembre, voir l'image... où acheter
Président Olivier
Président Mas, où acheter
Preuilly, où acheter
Prince Napoleon, où acheter
Princesse de Lubeck, maturité juillet, où acheter
Professeur Conche, où acheter
Professeur Grosdemange, où acheter
Professeur Legrenier, où acheter
Professeur Lemoine, où acheter
Professeur Opoix, où acheter
Quatorze Juillet, où acheter
Queue de rat, poire à cuire, où acheter
Rateau blanc, où acheter
Rateau rouge, poire à cuire, où acheter
Ravallon, où acheter
Raves, où acheter
Red Hardy, où acheter
Redonne, où acheter
Remi Chatenay ou rémy chatenay, Grosse poireà peau verte, juteuse et fondante, maturité jusqu'a mars, où acheter
Renard gros, où acheter
Rene
Rene Dunan, où acheter
Rialette, où acheter
Rissolles, poire à cuire, où acheter
poire - cliché E.Arbez
poire - Cliché E.Arbez

Robert de Neuville, où acheter
Robin, où acheter
Rogue Red, où acheter
Roman, où acheter
Ronde d'hiver
Roosevelt, où acheter
Rosé de juillet, maturité aout, où acheter
Rosset, petite poire se conservant bien, où acheter
Rouge de Monteil où certeau d'automne, où acheter
Rousselet d'Aout, où acheter
Rousselet de Reims, déja existante en 1650 (déja présente dans le jardin du roi Louis XIV ?), abondant en champagne dans les temps anciens, le fruit est petit vert foncé avec zone de rouge brun coté soleil jaunissant un peu vers la maturité, gout sucré, saveur apprécié, le fruit mollissant assez vite à la conservation, il peut etre séché, arbre vigoureux et fertile,maturité septembre dans sa region d'origine, où acheter
Rouzette, où acheter
Royale d'Angleterre, voir à Belle angevine
Royale d'hiver, ancienne variété debut XVIIIeme, grosse poire de forme bosselée et trapu, peau jaune, chair fondante jaunatre, sucrée et bien juteuse, parfumée, maturité janvier-mars, où acheter
Saint Germain d'hiver, déja présente dans le jardin potager du roi Louis XIV, poire à cuire, où acheter
Saint-Germain panaché, où acheter
Saint Gilles, où acheter
Saint jacques,
Saint Jean (vert), petit fruit, queue longue et arquée, couleur verte uni légèrement brillante, chair blanche demi-fine tendre, juteuse qui apaise la soif en été, sucrée, excellent gout légerement musqué, arbre de vigueur moyenne, mais productif, maturité echelonné à partir de fin juin (la plus précoce), conservation très courte, où acheter
Saint Joseph, où acheter
Saint Lezin, déja présente dans le potager du roi Louis XIV, où acheter
Saint Laurent, où acheter
Saint-Louis, où acheter
Saint Mathieu d'hiver, poire à cuire, se conserve assez mal, la greffe reussi mal sur cognassier, poirier vigoureux et rustique, maturité hiver, où acheter
Saint Michel, où acheter
Saint Remy, poire à cuire, peau vert-jaune avec des stries rouge au soleil, bonne conservation, maturité janvier à avril, où acheter
Saint Rouain, petite poire, peau jaune-vert avec insolation rouge, chair ferme presque fine, parfumée, utilisé pour la cuisine, maturité septembre, où acheter
Salisbury, où acheter
San giovanni, où acheter
Sanguine d'Italie, où acheter
Sanguine de France ou sanguinole, chair ayant des marbrures roses, maturité fin aout-debut septembre, où acheter
San Lorenzo, où acheter
Sans pépins, maturité septembre, où acheter
Santa Claus, où acheter
Santa Lucia, où acheter
Santa Maria, Variété ancienne italienne. Fruit juteux et croquant de calibre moyen. Arbre productif. Maturité mi-août où acheter
Sarteau ou Essarteau ou Fusée d'automne, poire des hautes-alpes et alpes de haute-provence, petite poire de forme allongée, peau jaune pouvant devenir rosée coté soleil, chair blanc crême granuleuse, peu juteuse, restant ferme à la cuisson, maturité novembre-decembre, où acheter
Satin vert, déja présente dans la selection des meilleures poires effectué par de La quintinie pour le jardin du roi Louis XIV
Sauge laiteux (voir à Poire de saauge laiteux)
Scipiona, où acheter
Seckel, où acheter
Seigneur Espéren ou Bergamotte lucrative, maturité septembre, où acheter
Sénateur belle, où acheter
sénateur Pradal, où acheter
Sept en Bouche ou Sept en gueule, variété ancienne presente dans la litterature depuis le XVIeme siecle mais qui pourrai dater des Romain, Petite poire d'ou son nom (on la mangeait sans la couper en enlevant les elements durs (queue,...)), poires groupées, peau jaune devenant bronzé-orange coté soleil, chair fine, gout musqué apprécié, variete rustique peut atteinte par les maladies, donne le meilleur d'elle même dans les terrains secs, maturité très précoce, maturité fin juin- debut juillet, où acheter
Socquette, où acheter
Soeur Grégoire, grosse poire jaune-rousse, chair fine et bien sucrée, appréciable, rustique, productif, où acheter
Soldat laboureur, datant de 1820, gros fruit sucrée, peau jaune, chair juteuse et fondante, rustique, productif, commander, formé en palmette u, commander
Souvenir de Jules Guindon, maturité à partir de mars, où acheter
Souvenir de Leroux Durand,
Souvenir de Madame Charles, où acheter
Souvenir du congrès, maturité aout-septembre, où acheter
Spadona, où acheter
Sucrée d'Aix les bains, maturité à partir de septembre, où acheter
Sucré de Montluçon ou verte sucrée, apparu au debut du XIXeme siecle, calibre moyen à gros, forme pointue, chair fine, maturité debut hiver, Commander
Sucrée verte ou sucré vert, Originaire de bourgogne en 1598, découverte par Jean Bauhin, déja présente dans la selection des meilleures poires effectué par de La quintinie pour le jardin du roi Louis XIV, poire verte à chair mi-fine, fondante, très sucrée, croquante, maturité octobre, où acheter
Summerland, où acheter
Super Commice delbard ®, bien parfumée et savoureuse, maturité octobre-novembre, Commander
Super trevoux, où acheter
Suprême de Quimper
Swiss Barlet, où acheter
Tabaltier, où acheter
Tardive de Minove, où acheter
Tardive de Toulouse, où acheter
Tarquin des Pyrénées, où acheter
Tendra di valencia, maturité fin juillet-debut-aout, où acheter
Thiriot (voir à Eugène Thiriot)
Thompson, où acheter
Tosca, où acheter
poire dubreuil pere
poire dubreuil père - Cliché E.Arbez

Tourette, où acheter
Triomphe de Jodoigne, maturité novembre-janvier, où acheter
Triomphe de Vienne, obtenu en 1874, gros fruit allongé de couleur jaune et fauve, sa chair est parfumée, juteuse, fondante, granuleuse autour du coeur, l'arbre est productif, rustique, peut être planté en altitude, maturité fin août-début septembre. où acheter
Trompe pastre, reste verte à maturité, assez proche de pérots, où acheter
Tropezint, où acheter
Tuerlinckx, où acheter
Turki, où acheter
Valois, où acheter
Van mons leon Leclerc, où acheter
Verdale, où acheter
Verte d'hiver
Verte dure, où acheter
Verte Longue, déja présente dans le jardin potager du roi Louis XIV, où acheter
Vineuse, où acheter
Virgine Baltet, peau de couleur vert foncé, chair légrement rosé, très fine, fondante et juteuse, résistant à la tavelure, où acheter
Virgouleuse, déja cité dans les ouvrages du XVII siècle, poire jaune à maturité et bien juteuse, maturité novembre-decembre, où acheter
Volpina, où acheter
Wasserbirne voir à Maude
William's ou Bon chrétien William's , produit dès 1770 en angleterre, très beau fruit jaune, chair fine blanc jaunatre, juteux, très bonne qualité gustative, maturité précoce, 10 août à fin août dans le sud de la france.où acheter, commander en ligne
Existe formé en palmette U commander ou en palmette verrier : commandez
William's bronze,
William's d'hiver, maturite fin dembre à fin janvier, où acheter
William's duchesse, ou Pitmaston Duchess, (ancêtre de la williams ?) grosse poire jaune verdatre au gout acidulé, chair fondante et sucrée, sensible à la tavelure, maturité septembre-octobre, où acheter
William's Duval, où acheter
William's Mengo, où acheter
William's rouge , bonne poire rouge, chair fine et fondante, juteuse, sucrée, saveur musqué, conservation courte, les feuilles du poirier ont un aspect un peu rougeatre, maturité, fin aout-debut septembre, où acheter, Formé en palmette U, commander
Windsor, (voir poire madame)
Winter Nellis, où acheter
Zéphirin Grégoide, où acheter



Variété de Poire à cuire

(voir plus haut pour la description de la variété)
Blesson, Brignolles, Bourseyre, Campanette, Capelan, Catillac, Curé, Fisée, Grise poule, Layre, Martin sec, Messire jean, Poire d'angleterre, Poire de dame, Poire fleur, Poire loup (ou loup), Poire Orange, Plovine, rateau rouge, Saint germain d'hiver, saint mathieu d'hiver, Saint rémy

Variété de Poirier utiliser pour produire le Poiré
(le Poiré est un cidre fabriqué à partir de Poires)

Antricotin, où acheter
Beauvais, où acheter
Bézy d'Arthenay, où acheter
Carisi rouge, où acheter
Champagne jaune, où acheter
Chenevière, où acheter
Domfront, où acheter
Fausset, où acheter
Gaubert, où acheter
Gros gris, où acheter
Heurteau, où acheter
Madeleine, où acheter
Montauffray, où acheter
Muscadet, où acheter
Petite feuille, où acheter
Plant de blanc, où acheter
Plémontun, où acheter
Poire de Cloche, où acheter
Poire de fusée, où acheter
Poire del, où acheter
Poire normande, où acheter
Poire Picarde, où acheter
Rouge de Vigny, où acheter
Souris, où acheter
Verdot, où acheter

Je n'ai pas (encore) trouvé de pépinièristes produisant ces variétés de Poiriers à Poiré pour :
La julienne, La poire de Mathaw, Poire de Chèvre, grain d'or, La jaunette, Per Boreigne

Fabricant de Poiré :

Cidrerie Gérard Maeyaert - Rue de la Gare - 60112 Milly Sur Thérain - Tel: +33 3.44.81.33.33 - http://www.maeyaert.fr
Grosse cidrerie, mais aussi producteur de poiré (3000 hectolitres)

La Ferme St Charles - Saint Charles - 44630 Plessé - http://www.fermesaintcharles.fr
Producteurs de cidre, poiré (plusieurs fois primés dans les concours), apéritifs à la pomme et au coing, jus de pomme, confiture de cidre et vinaigre de cidre.

Mention légale : L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération ( Loi du 10/01/1991 ))

Jus de poire :

Les producteurs de de jus de poire sont nombreux, mais voici un produit au dessus du lot et dont j'apprécie grandement les saveurs,
Il s'agit d'un jus de poire ou poire-coing fait à partir de variété ancienne d'hiver comme "Cuisse madame", "curé", etc..., qui sont glanées dans les vergers de montagne abandonnés et arbres isolées des Alpes du sud entre 700 et 1300m d'altitude, voici l'adresse :
Henry Poulain - route de Chaudol - 04420 LA JAVIE - tel 06.98.01.84.05 - http://jusdepoire.blogspot.com
(Noter qu'il fait aussi d'autres jus de fruit d'excellentes qualités)

Autres producteurs de Jus de poire...



Poires tapée à l'ancienne

Poires tapées à l'Ancienne (Christine & Yves HERIN) - 14 Rue de Quincay - 37190 RIVARENNES - Téléphone / Fax: 02 47 95 45 19 - http://www.poirestapees.com - Installé dans des caves troglodytes venez découvrir ce produit à la fabrication si singuliere.

Poirier nain


Garden Gem®, autofertile, gros fruit, Commander cette variétée
Garden Pearl®, gros fruit, autofertile, peut etre cultivé en pot, Commander cette variétée
Autres varietes fruitieres naines



Poiriers formés en Palmette U, palmette verrier, Cordon double

André desporte, palmette, verrier où acheter
Beurré Giffard, palmette, verrier où acheter
Beurré Hardy, gros fruit, fondant, sucré, facile à cultiver, très vigoureux, maturité août-septembre,
formé en Palmette U, commander, ou en palmette verrier : commander , en cordon double commander
Beurré Lebrun, palmette, verrier où acheter
Clapp's favorite, palmette, verrier où acheter
Comtesse de paris, palmette, verrier où acheter
Conférence, gros fruit allongé, peau de couleur vert et rouille, chair fine, maturité octobre,
formé en palmette verrier : commander ou en palmette U, Commander en cordon double, commander
Conseiller à la cour, variété ancienne, chair fine, fondante, à la fois sucrée et acidulée, maturité mi-octobre,
formé en palmette U : commander
Docteur Jules Guyot, créer en 1870 à Troyes, gros fruit de couleur jaune citron, chair tendre et fine, murissant à la mi-août (10 juillet à fin juillet dans le sud de la france) (précoce),
taillé en palmette U, commander, ou formé en palmette verrier : commander ou cordon double commander
Doyenné du Comice, une des meilleures poires, creation de la société d'horticulture du maine au milieu du XIXème siècle, gros fruit jaune et rouge, peau fine, chair fine, juteuse, fondante, délicieuse, maturité novembre,
formé en palmette verrier : commander , ou en palmette U, commander, en cordon double, commander
Duchesse d'Angoulème, grosse poire de couleur jaune, maturité octobre novembre,
formé en palmette verrier : commander et en palmette U, Commander
Epine du mas ou duc de Bordeaux, palmette, verrier où acheter
Fondante thirriot, palmette, verrier où acheter
Jeanne d'arc, palmette, verrier où acheter
Louise bonne d'Avranches, grosseur moyenne, maturité octobre (fin août à mi-septembre dans le sud de la france).
formé en palmette verrier : commander ou en palmette U, commander , en cordon double, commander
Margueritte Marillat, variété ancienne de 1874 en palmette U, commander
Soldat laboureur, datant de 1820, fruit sucrée, formé en palmette u, commander
William's bon chretien, en cordon double, commander , en palmette verrier commander , palmette U commander
William's rouge, fruit rouge, juteux, sucré, Formé en palmette U, commander

Autres variétés (pommier, abricotier, pecher) formé/taillés en cordon, espalier, palmette



Le Nashi (liste de variétés)


fleur de poirierPoirier à fleurs, poirier décoratif

Pyrus Calleryana 'Chanticler' ou chanticleer, port etroit, longue floraison blanche en avril, feuilles vert luisant devenant colorées pourpres en automne, chute des feuilles vers décembre, parfois utilisé comme pollinisateur, sols frais et profonds, hauteur jusqu'a 10 m, étalement 5m, Commander
Pyrus Calleryana redspire 'fleclocher' ®, feuillage décoratif à l'automne, fleurs blanches étamines colorées, pour tous sols, mais apprécie les sols frais et profonds, où acheter
Pyrus Salicifolia pendula (poirier pleureur à feuille de saule), où acheter



Porte greffe :

Pour avoir un arbre de grande taille, il faut qu'il soit greffé sur franc, la forme adapté a ce porte greffe est la haute tige, l'arbre est vigoureux mais la première fructification se fait attendre.
Greffé sur cognassier, le poirier aura un developpement plus réduit, on lui donnera alors une forme en espalier ou basse tige
Si la variété est peu vigoureuse on peut pour augmenter sa vigueur la greffer sur franc.

Bibliographie :

Le Poirier de Masseron et Trillot au CTIFL (1993) - 224 pages
Les Bonnes poires de Charles Baltet (1859) - 272 pages
"Le verger dans l'assiette" d'yves le Floc'h, société nationale d'horticulture, edition Solar, 24x24,5 cm, 187 recettes.



Pour protéger vos poires des attaques des insectes: les housses à fruits, où acheter





Vous etes un professionnel (pépinieriste producteur, etc..), vous voulez vous faire connaitre
ou avez un produit a faire découvrir, un lien a echanger, contactez-moi

Avertissement : les informations de cette page (et du site) sont données à titre indicatif,
rien ne remplace les conseils de votre pépinièriste.

Sommaire
[Abricotiers][Amandier][Cassissier][Cerisier][Chataignier][Cognassier][Figuier][Fraisier][Framboisier]
[Groseiller] [Grenadier][Néflier][Noisetier][Noyer][Olivier][Pêcher][Poirier][Pommier][Prunier][Pepiniere]
Ajouter cette page à vos favoris
AddThis Social Bookmark Button

_________________
Só discuto o que nao sei ...O ke sei ensino ...POIZ
avatar
Vitor mango

Pontos : 108847

Voltar ao Topo Ir em baixo

Re: Codorneiro que dá codornos

Mensagem por Vitor mango em Sab Ago 25, 2012 12:14 pm

Codorna ...não conheço mas pelo post deve tratar-se de uma "variedade " ou seja um cruzamento natural com "peras selvagens
SE semearmos a semente de ume pera nunca iremos obter A MESMA VARIEDADE MÃE MAS SIM MUTAÇOES QUE PODEM TER VARIANTES ENORMES CONFORME A ORIGEM DOS PAIS
uM CLONE É QUANDO CONSEGUIMOS OBTER PLANTAS ATRAVES DE RAMOS QUE ENRAIZAM NA TERRA
BUT O MÉTODO USADO NA PEREIRA É ESTRANHO JA QUE ENXERTAMOS EM MARMELEIRO
existe EM INGLATERRA UMA ESTAÇÃO DE EAST MALLING QUE SELECIONOU PORTA ENXERTOS DE MARMELERO QUE DÃO Á ARVORE UM PORTE ANÃO OU RESIASTENTE AO CALCARIO DE QUE ELA PEREIRA É SENSÍVEL
( SORRY PELOS CAPS )
A praga mais comu7m é o pulgão lanigero que se instala no colo radicular e faz inchaços tremendo mat5ando a arvore ...but a estação ja vende porta enxertos resistentes

Ja expliquei aqui que podemos enxertar na mesma árvore varas variedade sem ferir a ar5vore
O método é vergar um ramo e fazer uma fenda onde encaixamos um garfo ( um ramo afiado em cunha ...depois atamos e pincelamos com rafia ...e de cada enxerto nasce uma variedade de pera


_________________
Só discuto o que nao sei ...O ke sei ensino ...POIZ
avatar
Vitor mango

Pontos : 108847

Voltar ao Topo Ir em baixo

Re: Codorneiro que dá codornos

Mensagem por Conteúdo patrocinado


Conteúdo patrocinado


Voltar ao Topo Ir em baixo

Ver o tópico anterior Ver o tópico seguinte Voltar ao Topo


 
Permissão deste fórum:
Você não pode responder aos tópicos neste fórum